Régulièrement, Les Routes de l’Asie organisent des rencontres avec des auteurs d’ouvrages – essais, romans… – ou des photographes, dont les oeuvres ont pour sujet ou pour cadre une ou plusieurs des destinations que nous proposons à notre catalogue.

S’abonner à notre newsletter et recevoir nos invitations aux Rencontres avec les Auteurs

2019

Jeudi 24 janvier 2019 – 18h30 – Mira Kamdar

 A l’occasion de la parution de 80 mots de l’Inde aux éditions L’Asiathèque, Les Routes de l’Asie reçoivent Mira Kamdar.
 
Voici 80 mots, la plupart de l’hindi, qui nous disent l’Inde, des mots étranges qui ont l’odeur et le goût de l’Inde avec leur sonorité, leur musique, qui nous emmènent dans un monde bien réel. Non pas l’Inde aseptisée par le passage à l’anglais mais le pays concret avec les mots que disent les gens de tous les jours. 
जान Jān, la vie
Comme une clé, chaque mot ouvre une porte : Ghazal, sur la musique ; Kitab, le livre ; Murkh (cancre), l’éducation des enfants ; Sarkar, la politique… Les 80 mots nous font entendre la voix de l’Inde. Un livre attachant et stimulant.
 
Mira Kamdar qui écrit pour de nombreux journaux avait rédigé la chronique Le mot de l’Inde dont ce livre est issu pour Courrier International entre 2008 et 2014. Elle est l’auteur de plusieurs livres dont Planet India (Actes Sud) publié en une dizaine de langues.

 

Mardi 9 avril 2019 – 18h30 – Christophe Jaffrelot

 A l’occasion de la parution de L’Inde de Modi : National-populisme et démocratie ethnique aux éditions Fayard, Les Routes de l’Asie reçoivent Christophe Jaffrelot.

En Inde, le mois prochain, 875 millions d’électeurs seront appelés à élire un nouveau parlement. A la veille de cet événement planétaire, Christophe Jaffrelot revient sur la prise de pouvoir et son exercice par Narendra Modi, premier ministre depuis 2014. Il examine minutieusement la façon dont les nationalistes hindous, tournant le dos à l’Inde laïque et multiculturelle ont voulu établir un nouveau type de régime, la démocratie ethnique.

Christophe Jaffrelot, ancien directeur du CERI, est directeur de recherche au CNRS et enseignant à Sciences Po. Grand spécialiste de l’Asie du Sud, il s’intéresse plus particulièrement à sa politique, au carrefour des dynamiques sociales et religieuses.

 

Jeudi 13 juin – 18h30 – Jeanne Mascolo de Filippis

A l’occasion de la parution de Alexandra David-Neel Cent ans d’aventures aux éditions Paulsen, Les Routes de l’Asie reçoivent Jeanne Mascolo de Filippis.

Ce livre, magnifiquement illustré par des photographies d’époque, raconte la vie d’une femme exceptionnelle, Alexandra David-Neel (1868-1969), chanteuse d’opéra dans sa jeunesse, féministe, écrivain, qui se prit de passion pour l’Asie et le bouddhisme.
En 1924, après un périple des plus périlleux, déguisée en mendiante tibétaine, elle accomplit un véritable exploit qui la rendra célèbre dans le monde entier : elle est la première occidentale à entrer dans Lhassa, la capitale du Tibet alors interdite aux étrangers.

Jeanne Mascolo de Filippis, réalisatrice de documentaires, a voyagé sur les pas d’Alexandra David-Neel à travers l’Himalaya et le Tibet et écrit un récit qui se lit comme un roman.

 

Jeudi 17 octobre 2019 – 18h30 – Marie Kock

A l’occasion de la parution de Yoga, une histoire du monde aux éditions La Découverte, Les Routes de l’Asie reçoivent Marie Kock.
 
Ce livre remet en question tout ce que nous savons ou croyons savoir du yoga, discipline de l’esprit et du corps, espérance spirituelle, fruit d’une sagesse cinq fois millénaire…

Car le yoga, tel qu’il est pratiqué aujourd’hui par trois cent millions de personnes est vieux d’une centaine d’années à peine, pensé pour répondre aux besoins de l’Occident et y être exporté, par des gourous indiens qui y ont vu un moyen de revaloriser un savoir et une pratique qui périclitaient dans leur propre pays.
C’est la passionnante histoire de la conquête du monde et de ses marchés par le yoga, ainsi que son rôle dans la politique indienne que raconte Marie Kock, journaliste, rédactrice en chef à Stylist, et enseignante de yoga.
 
 

2018

Mardi 23 janvier 2018 – 18h30 – Bombay, la ville de tous les rêves

Camille Deprez et Olivier da Lage – Auteurs de deux précieux petits livres qui vous donneront envie de découvrir ou de redécouvrir Bombay Mumbai, la ville la plus cosmopolite de l’Inde, capitale financière du pays, capitale du cinéma indien.

  • Bombay mis en scènes par Camille Deprez
  • Bombay (destinations urbaines) par Olivier da Lage

Nous parlerons de Bombay en compagnie des deux auteurs

Mardi 29 mai – 18h30 – La fabuleuse histoire du Kathakali

Milena Salvini, auteur de La fabuleuse histoire du Kathakali, est l’une des premières Françaises à avoir, dés 1963, étudié et dansé le Kathakali, le théâtre dansé du Kerala. Elle a fondé le centre Mandapa en 1975.

Nathalie le Boucher, conteuse et danseuse, offrira un petit spectacle illustrant les propos de Milena – MYTHES ET FABLES MADE IN INDIA.

Mercredi 7 novembre – 18h30 – Patrick de Jacquelot

Ancien correspondant en Inde du quotidien Les Echos, Patrick de Jacquelot vient de passer 7 ans à Delhi et a voyagé à travers tout le pays.
Il évoquera la vie quotidienne d’un journaliste dans la capitale de l’Inde, nous l’interrogerons sur sa vision de la société indienne, de la situation des femmes, des castes, de l’Inde des villes et des campagnes… Il répondra aux questions sur l’Inde d’aujourd’hui et nous parlera des lieux qu’il a visités et aimés.

Cette rencontre est organisée en partenariat avec Asialyst.com, site d’information et d’analyse sur l’Asie. Retrouvez les articles de Patrick de Jacquelot sur Asialyst.com et sur son site personnel.

Jeudi 6 décembre – 18h30 – Birmanie, la Terre d’Or

Recontre avec Christophe Boisvieux, journaliste et photographe, à l’occasion de la parution de Birmanie, la Terre d’Or aux éditions Hozhoni.

Christophe Boisvieux, auteur de livres sur la Thaïlande, le Vietnam, la Scandinavie, le Maroc, l’Inde, a découvert la Birmanie en 1994 et s’est engouffré dans la brèche entrouverte par la junte dans ce pays secret, resté à l’écart de la marche du monde.
Cet ouvrage est le fruit de nombreuses années de pérégrinations, qui l’ont conduit à explorer le surprenant syncrétisme birman – où cohabitent bouddhisme et culte des esprits, à parcourir la riche mosaïque ethnique du pays – des birmans de la plaine centrale aux légendaires femmes girafes et aux tribus montagnardes du Triangle d’or.
Il est une invitation à découvrir la richesse et la diversité de cette bien nommée Terre d’or, pour partie encore fermée et auréolée de mystère, un hommage à son peuple généreux, qui distille, en dépit d’une actualité souvent tragique, une précieuse leçon de sérénité.