3 bonnes raisons de découvrir

le Vietnam

  • Flâner dans les ruelles du quartier des 36 métiers de Hanoi.

  • Voguer sur la mer de Chine à travers la baie d’Ha Long à bord d’une jonque.

  • Découvrir les vestiges de la cité impériale et les tombeaux des empereurs à Hue.

Budget : 2700€ à 4000€/pers.*
*15 jours, vols, chauffeurs et guide privatifs, droits d’entrées, hôtels de caractère

Le Vietnam comme son voisin le Laos, est un pays qui s’étend tout en longueur du Nord au Sud. Le nord du pays est particulièrement montagneux et assure la frontière avec la Chine. La cordillère annamitique s’étale quant à elle le long de la frontière avec le Laos. Ses pentes abruptes laissent place à des collines, des plaines et un front de mer peu découpé pour terminer tout au sud par le pays du delta du Mékong.

De par les distances très importantes, un voyage au Vietnam se doit d’être bien pensé et notamment en termes de déplacements aériens. Fins spécialistes du Vietnam, les conseillers des Routes de l’Asie connaissent les meilleures façons de réussir un voyage découverte au Vietnam, en famille ou entre amis.

La géographie du pays impose également de ne pas être trop gourmand. Préférer voir la moitié nord du pays en profitant de chaque étape si l’on dispose de deux petites semaines est un choix qui peut s’avérer judicieux. Si l’on veut voir l’intégralité du pays, des montagnes du Nord aux recoins du delta du Mékong avec une halte pour un peu de détente, trois semaines peuvent être nécessaires.

Le Vietnam se rejoint facilement grâce à des vols directs et quotidiens. Combiné avec le Laos ou le Cambodge, le Vietnam peut être une halte en chemin : un long weekend à Hanoi, la descente du Mékong depuis Phnom Penh vers le delta, la traversée depuis le Laos des montagnes où vivent une mosaïque de minorités ou une pause sur l’île de Phu Quoc pour se délaisser après le voyage.

Pour faciliter le voyage, une voiture et un chauffeur seront présents à chaque étape et assurent l’interface entre les différents modes de transport. Le guide est un interprète indispensable. Il communique avec le chauffeur pour organiser précisément la journée car ce dernier parle uniquement vietnamien. Il prévoit les nombreux déplacements en bateau : à Hue, à Ninh Binh, à Hoian…; les balades à pied ou à vélo à travers les rizières à Maichau et dans les jardins tropicaux du delta du Mékong.

Pour ceux qui choisiront d’aller à la rencontre des minorités dans les montagnes du Nord Vietnam, des guides plus habitués à la randonnée accompagnent sur les petits chemins de village en village et jouent le rôle d’interprète avec les différentes communautés rencontrées.
Le Vietnam est un voyage qui peut être une très bonne introduction à l’Asie. On y trouve tout ce qui fait le charme du continent : les paysages luxuriants, les rizières d’émeraude, des panoramas exceptionnels comme ceux de la baie d’Ha Long, un art de vivre avec une cuisine particulièrement savoureuse et fraîche.

Le Vietnam convient autant au voyage entre amis, qu’en famille, aux passionnés d’histoire que ceux en recherche d’un moment de détente. Un esprit méridional s’y fait sentir : les vietnamiens flânant en fin de journée, les platanes font penser à l’Europe du Sud, la multitude de petits restaurants où il fait bon s’arrêter… Bref, au-delà du voyage, ce sont des vacances.

Pour ceux qui veulent faire rimer leur voyage avec sport, les montagnes du Nord sont un terrain idéal pour la randonnée. A Phu Quoc, on profite des jolies plages et des fonds colorés pour une parenthèse avec palmes, masque et tuba.

La longue histoire du Vietnam et les nombreuses influences que le pays a subies en font également une destination riche d’un point de vue culturel. Les vestiges du royaume de Champa et de l’empire Khmer, les différentes dynasties Viet sont le socle du patrimoine ancien. Les témoignages de la présence chinoise, française, de la guerre du Vietnam apportent également un autre aspect à la découverte du Vietnam.

Aujourd’hui, le Vietnam offre une large gamme d’hébergements : petites maisons d’hôte, jonques de qualité sur la baie d’Ha Long, hôtels historiques, hébergements de caractère ou encore établissements plus luxueux au charme raffiné. Les Routes de l’Asie conseillent chacun en fonction de ses désirs et du budget envisagé pour un voyage au Vietnam.
Longue bande de terre, le Vietnam situé à l’extrémité Est de la péninsule indochinoise, est à cheval entre les zones tropicales et subtropicales. Le climat du Vietnam est donc à la fois sujet à un fort ensoleillement et de fortes pluies. On peut distinguer environ deux grandes saisons : l’une sèche et fraîche et l’autre chaude mais pluvieuse, et trois grandes régions : le Nord, le Centre et le Sud.

C’est au nord et dans les montagnes de la chaîne annamitique que l’hiver se fait sentir avec des vents frais apportant brumes et crachins. Les mois de mars à septembre sont globalement les plus adaptés à une découverte de la région Nord. Le Centre du Vietnam est le plus touché par la mousson, sous forme de fortes pluies et de typhons saisonniers. Hue et Hoian sont particulièrement agréables de janvier à août. Le Sud est le plus tropical et il y fait plus chaud que dans le reste du pays tout au long de l’année. La mousson y est présente de juin à septembre.

Si l’on veut découvrir le pays dans son entier, la meilleure fenêtre pour voyager au Vietnam se trouve entre la fin du Têt ou nouvel an et le mois de mai. Au delà, des pluies tropicales dans le Sud seront plus fréquentes. Dans le cas où l’on souhaite voyager uniquement dans la moitié nord ou la moitié sud du Vietnam, les voyages sont agréables dès novembre.

Attention, comme dans les pays voisins du Vietnam, il est préférable d’éviter la période du Têt ou nouvel an chinois qui draine un très grand nombre de voyageurs.

Les conseillers des Routes de l’Asie, spécialistes du Vietnam et experts de la construction de voyages sur mesure s’adaptent aux désirs et aux contraintes de chacun pour composer des voyages personnalisés.

Le Haut Tonkin où coule le fertile fleuve Rouge est une destination à part entière. Les montagnes qui marquent la frontière avec la Chine et le Laos regorgent de villages où vivent des communautés variées reconnaissables à leur costume traditionnel. Les rizières en terrasse se parent au fil des saisons de vert ou deviennent miroir du ciel. Le long du fleuve Rouge, c’est souvent Hanoi qui offre aux voyageurs ses premières impressions indochinoises. Enfin, dans le golfe du Tonkin, les centaines d’îlots karstiques aux formes torturées promettent une croisière paisible.

Les incontournables :
 
  • Naviguer en baie d’Ha Long, Lan Ha ou Cat Ba à bord d’une jonque confortablement aménagée et voir défiler au fil de l’eau ces curieux rochers recouverts d’épaisse végétation. Profiter le temps d’une croisière de paysages mystérieux sous une brume évanescente.
  • Arpenter la chaîne de montagnes Hoang Lien Son, à la découverte de Sapa, Bac Ha, Ha Giang et à ses pieds Maichau. Outre ses paysages aux nuances infinies de verts, les villages et les marchés sont l’un des points d’orgue d’un voyage dans le Nord Vietnam.
  • Déambuler dans les ruelles de Hanoi : entre marchés, lacs, temples, quartier des 36 métiers et musées. La capitale est riche en monuments et séduit par son atmosphère. Elle est le point de départ idéal d’une découverte du Vietnam.
  • Pédaler sur les petites routes de campagne de la province de Ninh Binh. Surnommée baie d’Ha Long terrestre, les paysages de la région de Ninh Binh offrent le même phénomène géologique : une multitude de pitons karstiques recouverts de forêts où serpentent rivières et canaux.
 
Nos expériences :
 
  • Randonner au cœur des montagnes, superbes paysages de rizières en terrasse et au détour d’un marché hebdomadaire, rencontrer les différentes minorités qui y vivent.
  • Déguster de stand en stand dans un des nombreux marchés de Hanoi, la cuisine parfumée et variée qui fait la réputation du Vietnam.
  • Profiter d’une étape dans un écolodge au cœur des rizières pour apprendre quelques rudiments de cuisine vietnamienne.
L’étroite bande de terre coincée entre la chaîne annamitique et la mer de Chine Méridionale a subi de nombreuses vagues successives d’invasions. Les vestiges de ces occupants se retrouvent à Hue avec les tombeaux des empereurs, à My Son avec les temples Cham, à Hoian avec ses maisons de pêcheurs et commerçants chinois. Enfin Danang, ville reconstruite après avoir été lourdement pilonnée pendant la guerre du Vietnam, est aujourd’hui une capitale régionale et un point d’entrée dans la région.

Les incontournables :
 
  • Remonter la rivière des Parfums à Hue et partir à la découverte des tombeaux des différents empereurs qui ont marqué une partie de l’histoire du Vietnam. La Cité Impériale, toujours en cours de restauration, frappe par ses dimensions.
  • Faire une halte à Danang pour y découvrir le Musée d’Art Cham logé dans un des rares bâtiments coloniaux qui a survécu aux bombes américaines et jeter un coup d’œil au curieux pont qui a été construit à proximité, en forme de dragon !
  • Flâner dans les ruelles de Hoian, où boutiques de tailleurs rivalisent avec petits restaurants, sous la lumière des lampions qui éclairent la ville le soir venu. La petite ville touristique regorge de charme pour qui sait prendre le temps de la découvrir.
  • Se perdre dans la jungle et découvrir les ruines des temples de Myson cachées derrière un épais manteau d’arbres enchevêtrés et de bosquets de bambous. L’ensemble de temples hindous construit au cours de dix siècles était le centre religieux de la capitale des Chams.
 
Nos expériences :
 
  • Goûter aux délicieux fruits tropicaux au marché de Dong Ba à Hue. Le centre du Vietnam compte une grande variété de mangues, de fruits de la passion, fruits du dragon et litchis…
  • Se promener le long de la grande plage qui borde la lagune de Lang Co à la faveur d’une halte en cours de route avant de franchir le col des nuages.
  • Se balader à vélo dans la campagne autour de Hoian, à travers rizières et petits villages. Rythmée par les récoltes de riz, la vie à la campagne s’anime : piquage et repiquage du riz, moisson, battage des épis de riz.
Au delà des plateaux de la chaîne annamitique, c’est le Mékong qui se fraie un chemin à travers les vastes plaines du sud du Vietnam pour se jeter entre le golfe de Thaïlande et la mer de Chine. Là, c’est l’âme du fleuve qui se retrouve à travers les arroyos, les canaux, et marchés flottants. Ho Chi Minh Ville, autrefois Saigon, séduit par son atmosphère et sa vitalité. Après un court vol, on atteint parmi les plus belles plages du Vietnam : Phu Quoc et Con Dao.

Les incontournables :
 
  • Sillonner les ruelles à la découverte du quartier chinois de Cholon ou encore des monuments coloniaux emblématiques de l’ancienne Saigon. Aujourd’hui, Ho-Chi-Minh-Ville vit au rythme du flot des scooters qui ont remplacé les bicyclettes d’autrefois.
  • Découvrir la richesse du delta du Mékong, à travers des balades à pied, en vélo et en bateau sur ses nombreux canaux, ses jardins exotiques et ses ateliers artisanaux.
  • Se détendre sur de jolies plages sur les îles de Phu Quoc ou de Con Dao. Facilement accessibles en avion, elles permettent de se relaxer après un voyage découverte du Vietnam.
 
Nos expériences :
 
  • Se lever à l’aube pour découvrir le marché flottant de Cai Be ou de Cai Rang qui animent le delta du Mékong.
  • Dormir chez l’habitant au milieu des canaux, là où nulle voiture ne peut circuler, et vivre au plus près l’âme du delta.
  • Essayer de nouveaux parfums de glaces chez l’un des meilleurs glaciers de Ho-Chi-Minh-Ville : sapotilles, anones, fruits du dragon et durian pour les plus aventureux…

Au-delà de l’organisation de voyages sur mesure, Les Routes de l’Asie ont à cœur d’inviter au voyage, avant, pendant et après, grâce à son espace librairie dédié aux pays que l’équipe affectionne. Aussi pour tous les voyages sur mesure conçus par l’agence, les carnets de voyages contiennent deux livres. Voici quelques ouvrages que l’équipe a lus et sélectionnés pour une invitation à voyager au Vietnam. Ces livres ainsi que d’autres guides touristiques, cartes détaillées, essais et romans sont en vente à la librairie des Routes de l’Asie, 7 rue d’Argenteuil, à Paris 1er ou par téléphone au 01 42 60 60 90.

Avec Terre des oublis (éditions Picquier), Duong Thu Huong, fer de lance du renouveau littéraire vietnamien dans les années 1980, signe un roman emblématique de l’après-guerre du Vietnam.
Récit à trois voix : Mien, veuve de guerre ; Bôn, son premier mari que l’on croyait mort en héros, ressurgit quatorze ans après la guerre ; Hoan, riche propriétaire et le second mari de Mien. Bôn, le vétéran communiste, réclame sa femme. Sous la pression de la communauté, Miên retourne vivre avec son premier mari…Tout en évoquant avec bonheur la vie quotidienne de son pays, ses sons, ses odeurs, ses couleurs, Duong Thu Huong plonge dans le passé des trois personnages, victimes d’une société pétrie de principes moraux et politiques.

A travers le voyage dans le désordre des souvenirs de Kim Thuy, Ru (éditions Le Livre de Poche) retrace une partie de l’histoire du sud du Vietnam : son enfance à Saigon, l’arrivée du communisme, la fuite et l’internement dans un camp de réfugiés, les premiers frissons dans le froid du Québec. Comme un ruisseau – un ru – qui va son chemin selon les caprices de la folie des hommes, Kim Thúy restitue le Vietnam d’hier et d’aujourd’hui.

Les corbeaux de la mi-automne des soeurs Tran Nhut (éditions Picquier) est la huitième enquête du mandarin Tân. Le mandarin Tân continue de s’activer à élucider plusieurs morts suspectes, lorsqu’une qu’une femme au charme irrésistible sème la zizanie dans la bourgade…
A travers les mythes d’Asie, peuplés d’Immortels et de génies, l’auteur évoque en filigrane la longue et tumultueuse histoire qui lie le Viêt-Nam à la Chine.

La création d’un voyage sur mesure au Vietnam implique des échanges, par téléphone ou par courriel, entre les clients-voyageurs et les créateurs de voyage des Routes de l’Asie.

Ces échanges sont indispensables pour comprendre au mieux le projet de voyage et ainsi concevoir l’itinéraire le plus adapté aux envies exprimées. 

Nos créateurs de voyages accueillent les clients-voyageurs par téléphone ou à l’agence du lundi au vendredi de 10h à 19h. Pour s’assurer de leur disponibilité, il est préférable de prendre rendez-vous avant de se déplacer.