3 bonnes raisons de découvrir

le Laos

  • Déambuler de temple en temple dans les ruelles de Louang Prabang.

  • Fendre les flots du Mékong, “mère des eaux” et colonne vertébrale du Laos.

  • Arpenter les montagnes et villages où vivent les Laotiens issus d’une mosaïque de communautés.

Budget : 3500€ à 6000€/pers.*

*15 jours, vols, chauffeurs et guide privatifs, droits d’entrées, hôtels de caractère

Le Laos, petit pays enclavé d’Indochine offre toute sa douceur aux voyageurs des Routes de l’Asie qui iront au-delà des frontières du Vietnam, du Cambodge, de la Thaïlande et de Chine. Au creux de ses montagnes recouvertes de forêts primaires se cachent au Nord des villages où vivent près d’une cinquantaine de groupes ethniques. Près de la confluence entre la Namou et le Mékong, Louang Prabang, ville de temples au charme coloniale ouvre ses portes. A l’extrémité Sud du Pays, le Mékong se répand en bouillonnant autour des 4000 îles.

De par sa géographie particulière, émaillée de montagnes et s’étalant du nord au sud le long de l’un des grands fleuves asiatiques – le Mékong – le Laos mérite que l’on s’y attarde. Pour s’assurer du confort du voyage, Les Routes de l’Asie apporte un soin particulier aux choix de l’itinéraire pour le rejoindre : par la route ou en avion. La Thaïlande offre de nombreux points d’accès terrestres et aériens, en particulier le nord en arrivant à Chiang Rai ou le sud avec Ubon Ratchathani.

Seuls des vols régionaux permettent de rejoindre Vientiane la capitale, Louang Prabang, première destination du Laos ou encore Paksé qui ouvrent les portes de la région des 4000 îles ou du plateau des Boloven. Il est ainsi facile de combiner un voyage au Laos avec la Thaïlande, le Vietnam ou encore le Cambodge.

Plusieurs lignes aériennes intérieures laotiennes permettent de gagner du temps et de survoler de vastes étendues de forêts en desservant les trois grandes régions du Laos : le Nord, le Centre et le Sud.

Les trajets en véhicule privé avec un chauffeur sont réservés pour les déplacements plus courts : en ville, ou encore dans le sud du pays. Un 4×4 permet de s’aventurer dans les montagnes du Nord sur les pistes qui rejoignent les villages reculés.

Le bateau est un élément essentiel de tout voyage découverte au Laos. Le traditionnel long tail boat permet de naviguer sur le Mékong dès la frontière thaïe, sur la Namou pour rejoindre Nong Khiaw ou Louang Prabang et d’île en île là où le Mékong se fait plus tumultueux. Pour ceux qui aiment les croisières et dormir au fil de l’eau, un bateau confortable permet en quelques jours de découvrir le grand temple Wat Phou et la région des 4000 îles ou Si Phan Don en lao.

Le Laos plus que ses pays voisins nécessite de savoir prendre son temps. Voyage découverte complet ou escale de quelques jours, le Laos séduit par son charme discret, sa sérénité et ses nuances de vert infinies.
Le Laos est surtout connu pour ses deux sites inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO : la petite ville de Louang Prabang et le temple du Vat Phou à Champassak dans le sud du pays.

Les ruelles de Louang Prabang entre jardins luxuriants et temples séduisent par leur sérénité. On y retrouve une architecture fine où abondent les sculptures ouvragées de bois qui ornent ses nombreux temples.

La majorité du territoire laotien demeure peu parcouru en raison d’un accès plus restreint et du faible nombre d’hôtel de qualité. Une grande partie du Laos est recouvert d’une forêt subtropicale dense et de chaînes de montagnes. Le plateau des Boloven au Sud du Laos est accessible depuis Paksé. Les petites routes de terre rouge sillonnent ce plateau situé à 1000 mètres d’altitude. C’est l’occasion de découvrir un paysage de forêt primaire ponctué de jolies cascades comme celle de Tad Fane,Tad Yuang, ou encore Tad Hang où il fait bon se rafraîchir. Les villages aux maisons sur pilotis sont entourés de plantations de poivre, d’épices et de caféiers.

Longtemps difficile d’accès, un des sites les plus mystérieux du Laos, la Plaine des Jarres est aujourd’hui accessible grâce à une ligne intérieure récemment mise en service. La plaine qui a subi un pilonnage intensif pendant la guerre du Vietnam est parsemée de milliers de jarres aux dimensions impressionnantes dont la signification et les origines ne sont pas élucidées. Les trois sites ouverts au public raviront les passionnées de sites antiques.

A ceux qui souhaitent découvrir les montagnes septentrionales dans de bonnes conditions de confort, Les Routes de l’Asie propose un séjour au sein d’un petit lodge d’une dizaine de chambres au cœur du Nord du Laos. Le petit village entouré de rizières verdoyantes est un point de départ idéal pour gravir les montagnes alentours en 4×4 à la découverte des villages où vivent Kamu, Lisu ou d’autres communautés ayant quitté la Chine il y a plus de 200 ans. A l’occasion d’un marché hebdomadaire, elles se rassemblent pour échanger leurs productions maraichères, le riz de montagne, les fruits de leur chasse et sont reconnaissables à leurs vêtements traditionnels respectifs.

Au fil de l’eau ou sur ces petits chemins plus confidentiels, Les Routes de l’Asie propose de s’immiscer dans la vie quotidienne du Laos pour en comprendre l’essence et aller à la rencontre de cette Asie sereine, rythmée par les saisons.
Tout comme son relief, le climat du Laos est contrasté. Le Laos bénéficie d’un climat adapté au voyage d’octobre à mars.

Pendant les mois de décembre à février, le nord du pays et en particulier en altitude, les températures nocturnes sont nettement plus fraîches. Le sud reste tropical et c’est le meilleur moment pour y bénéficier d’un climat plus doux.

Avril et mai sont les mois les plus chauds de l’année. Mais c’est aussi l’occasion de découvrir des sites moins fréquentés et surtout d’assister au nouvel an laotien à la mi-avril.

La mousson s’étale de juin à septembre avec un pic en août. C’est en août que de fortes pluies font gonfler et déborder les rivières. Le mois de septembre offre de nombreux avantages : l’essentiel de la mousson est passé, les paysages éclatent en nuances de vert, les prix sont plus doux, et l’on peut comme les laotiens écouter le riz pousser.

Les conseillers des Routes de l’Asie, spécialistes du Laos et experts de la construction de voyages sur mesure s’adaptent aux désirs et aux contraintes de chacun pour composer des voyages personnalisés.

Entre la Thaïlande et le Vietnam, le Laos déroule son tapis de montagnes et de vallées profondes. Là s’écoulent les rivières qui viennent gonfler le Mékong, la vie paisible d’un Laos resté profondément rural et mystérieux où l’animisme, particulièrement vivant, cohabite avec le bouddhisme.

Les incontournables :
 
  • Descendre à bord d’un long tail boat une portion du Mékong ou de la Namou, en longeant forêts et petits villages de maisons sur pilotis où s’affairent les femmes à leur métier à tisser.
  • Déambuler de bon matin au marché de Louang Prabang et assister à la procession des moines qui défilent pour recevoir les offrandes des habitants de la ville.
  • S’immiscer dans les montagnes au nord du pays, là où vivent Akha, Lisu, Hmongs et Khamu. Une visite au musée d’ethnographie de Louang Prabang permet de mieux comprendre leurs modes de vie respectifs et d’appréhender la richesse de leurs créations textiles.
 
Nos expériences :
 
  • Savourer un repas traditionnel dans une sala (maison sur pilotis ouverte) au milieu des rizières et profiter d’un instant de repos pour écouter pousser le riz…
  • Toucher de près la ferveur des laotiens et assister à une cérémonie animiste du Baci, qui apporte aux voyageurs protection et bénédiction.
  • Allumer une lanterne et déposer une offrande de fleurs sur le Mékong comme des milliers de Laotiens venus célébrer à Louang Prabang la fête des Lumières, qui marque la fin du carême bouddhique.
Le centre du Laos s’étire tout en longueur, le Mékong marque d’un côté la frontière avec la Thaïlande. De l’autre c’est la cordillère Annamitique qui sépare le Laos du Vietnam. Vientiane, la capitale, est l’une des plus petites d’Asie. Point de départ et d’arrivée, elle est une étape pour commencer ou terminer en douceur un voyage au Laos.

Les incontournables :
 
  • Flâner dans un des temples dorés de Vientiane : le Vat Sisakhet, le Pha That Luang ou le Vat Phra Keo.
  • Tenter de percer l’origine mystérieuse de la Plaine des Jarres en se baladant dans l’un des trois sites ouverts à la visite.
  • Découvrir la richesse des traditions textiles laotiennes au musée qui lui est dédié à Vientiane. Culture de la soie, techniques de teinture, tissages précieux et minutieux, le musée retrace l’histoire de cet art qui a enrichi la culture du Laos.
 
Nos expériences :
 
  • Se promener de temple en temple à Vientiane à bord d’une voiture de collection américaine des années 50’.
  • Se balader le long du Mékong à Vientiane avec ses habitants à l’heure où le soleil pare la ville de lumière dorée.
  • Se prélasser lors d’un massage traditionnel à l’huile dans un spa situé dans une jolie maison coloniale pour se remettre d’un long trajet en avion ou d’un voyage qui touche à sa fin.
A deux pas de la frontière cambodgienne, l’indolent Mékong rompt son cours tranquille pour se répandre et s’ébrouer en rapides et chutes d’eau. La petite ville de Paksé, porte d’entrée du sud du Laos, ouvre la voie vers l’un des plus importants vestiges de la dynastie khmère du pays : le Vat Phou.

Les incontournables :
 
  • Gravir les escaliers qui mènent au temple du Wat Phou à Champassak. Le site rassemble à la fois un ensemble religieux et les vestiges de palais datant du IXème au XVème siècle.
  • Naviguer entre les différents bras du Mékong, d’île en île, dans l’archipel de Si Phan Don qui signifie 4000 îles en lao. Les dauphins de l’Irrawady ou dauphins d’eau douce ont élu domicile dans ces eaux.
  • S’aventurer sur le plateau des Bolovens et y découvrir les nombreuses chutes d’eau qui ponctuent la forêt et la campagne. La route cahoteuse offre de magnifiques panoramas : étendues forestières, petits villages, et les plantations du fameux café des Bolovens.
 
Nos expériences :
 
  • Se promener à vélo au gré des petits chemins de terre qui serpentent sur les îles de la région des 4000 îles. Ces îles sont idéales pour clore un voyage découverte du Laos.
  • Explorer les vestiges d’un temple pré-angkorien perdu dans la forêt non loin de l’archipel des 4000 îles.
  • Savourer un instant de détente lors d’un massage au cœur d’un jardin luxuriant non loin de Champassak.

Au-delà de l’organisation de voyages sur mesure, Les Routes de l’Asie ont à cœur d’inviter au voyage, avant, pendant et après, grâce à son espace librairie dédié aux pays que l’équipe affectionne. Aussi pour tous les voyages sur mesure conçus par l’agence, les carnets de voyages contiennent deux livres. Voici quelques ouvrages que l’équipe a lus et sélectionnés pour une invitation à voyager au Laos. Ces livres ainsi que d’autres guides touristiques, cartes détaillées, essais et romans sont en vente à la librairie des Routes de l’Asie, 7 rue d’Argenteuil, à Paris 1er ou par téléphone au 01 42 60 60 90.

Plongée dans le Laos des années 1970, avec un polar comme La dent du Bouddha (éditions le livre de Poche) de Colin Cotterill. Il s’agit de la suite des aventures du docteur Siri Paiboun, médecin légiste et fin limier qui dans Le déjeuner du coroner débutait ses aventures exotiques. On le suit dans cette nouvelle enquête qui va mettre à l’épreuve son flair : de Luang Prabang où il rencontre un souverain déchu à une série de meurtres qui agite Vientiane…

 

Louang Prabang (éditions Thalia) de Françoise Capelle est à la fois un beau livre et un guide pour préparer un séjour approfondi dans la ville. La capitale royale du Laos a été classée au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1995 afin de préserver son caractère unique en Asie du Sud- Est. Le livre présente en profondeur Louang Prabang, sous ses différents aspects : pagodes, anciennes maisons, mais aussi tout le tissu urbain qui inclue la nature au cœur même de la ville.

La création d’un voyage sur mesure au Laos implique des échanges, par téléphone ou par courriel, entre les clients-voyageurs et les créateurs de voyage des Routes de l’Asie.

Ces échanges sont indispensables pour comprendre au mieux le projet de voyage et ainsi concevoir l’itinéraire le plus adapté aux envies exprimées. 

Nos créateurs de voyages accueillent les clients-voyageurs par téléphone ou à l’agence du lundi au vendredi de 10h à 19h. Pour s’assurer de leur disponibilité, il est préférable de prendre rendez-vous avant de se déplacer.