3 bonnes raisons de découvrir

le Cambodge

  • S’émerveiller devant la splendeur des vestiges d’Angkor.

  • Voguer sur l’immensité du lac Tonlé Sap.

  • S’enfoncer dans la jungle luxuriante du Mondolkiri

Budget : 2700€ à 4000€/pers.*

15 jours, vols, chauffeurs et guide privatifs, droits d’entrées, hôtels de caractère

En dehors d’Angkor, lieu incontournable d’un voyage au Cambodge, le Cambodge offre de superbes temples méconnus enfouis dans la jungle, une nature tropicale généreuse, quelques jolies plages, des rizières à perte de vue émaillées de villages sur pilotis et des rencontres avec une population accueillante et émouvante.

Tous les voyages organisés par Les Routes de l’Asie incluent le transport privatif en véhicule climatisé avec chauffeur et les prestations d’un guide francophone. Compagnons indispensables d’un voyage réussi, ils sont des maillons indispensables à la découverte et à la compréhension des traditions cambodgiennes.

  Fins spécialistes du Cambodge, les conseillers des Routes de l’Asie connaissent les meilleures adresses et les meilleurs moyens pour réussir un voyage culturel au Cambodge, en famille ou entre amis.

  La diversité des modes de transports permet de rythmer un voyage au Cambodge et d’atteindre des sites ignorés de la majorité des voyageurs : visites en tuk-tuk sous les frondaisons des arbres majestueux, balades en bateau entre les villages flottants du Tonle Sap et dans les archipels du sud du pays, ou promenades à pied ou à vélo pour découvrir sous un autre jour la campagne et les trésors qu’elle recèle.

  Pour les plus pressés, les lignes aériennes relient en peu de temps les trois aéroports du Cambodge : Siem Reap, Phnom Penh et Sihanoukville.
A l’ouverture du pays dans les années 90, la majorité des séjours se concentrait sur Siem Reap et le grand temple Angkor Vat.
Au fil des années, d’autres sites ont été rendus accessibles aux voyageurs. Le Cambodge s’est également enrichi de musées qui complètent idéalement la visite des grands sites angkoriens.
Au-delà de son patrimoine architectural, le Cambodge offre de superbes paysages de rizières, de forêts luxuriantes et de jolies plages. Pour appréhender la diversité du Cambodge, il est essentiel d’aller au-delà de Siem Reap, de parcourir les petites routes de campagne, découvrir le centre du pays et les rives du Mékong. Un séjour au bord du golfe du Siam est tout indiqué pour ceux qui souhaitent prolonger leur voyage en douceur.

  Un premier voyage au Cambodge comprend au minimum une étape à Phnom Penh, à la campagne, et à Angkor. Passer deux semaines au Cambodge permet de découvrir des sites archéologiques méconnus, de s’imprégner de la culture angkorienne, de profiter du calme de la campagne cambodgienne ou encore se prélasser quelques jours en bord de mer.

  Se rendre jusqu’aux régions reculées du Mondolkiri ou du Ratanakiri implique de rouler de longues heures et d’y consacrer un minimum de quatre jours.
Il est aussi facile de combiner l’aperçu de plusieurs pays d’Asie du Sud Est (Cambodge, Vietnam, Laos, Thaïlande) par la route ou par les airs.
La meilleure période pour visiter le Cambodge s’étend de novembre à mars. C’est la période la plus sèche et la plus douce. Attention : éviter d’organiser un voyage au Cambodge pendant le nouvel an chinois qui draine un très grand nombre de voyageurs en provenance de tous les pays voisins.

  Avril et mai sont les mois les plus chauds. Les sites sont alors peu fréquentés et les conditions de visites dans les temples les plus courus sont idéales.

  Des moussons sont fréquentes pendant la période estivale, les sites sont alors moins fréquentés et la végétation luxuriante pare de ses plus beaux atours les sculptures angkoriennes. C’est aussi la période où les prix sont les plus doux.

  Les conseillers des Routes de l’Asie, spécialistes du Cambodge et experts de la construction de voyages sur mesure s’adaptent aux désirs et aux contraintes de chacun pour composer des voyages personnalisés.

Le point d’orgue d’un voyage au Cambodge est la découverte de l’enceinte archéologique de l’ancienne cité d’Angkor Thom qui abrite le fameux Angkor Wat. La cité est aussi constituée de palais, de portes d’entrées monumentales et de bassins royaux… Il existe trois formules de pass pour visiter les temples en un jour, trois jours ou sept jours. La plupart des voyageurs choisissent le pass 3 jours qui permet de découvrir les sites principaux. Pour découvrir la richesse d’Angkor, les conseillers des Routes de l’Asie invitent les voyageurs à choisir le Angkor Pass 7 jours qui permet de contourner les pas de ceux qui découvrent le site en à peine trois jours : choisir le Angkor Pass 7 jours permet de prendre le temps de déambuler dans les petits temples abandonnés à la jungle, de circuler à vélo sur des petits sentiers de terre, et de voir et revoir les temples sous les lumières de différents moments de la journée. Séjourner dans de petits hôtels de caractère entourés de jardins luxuriants et d’une piscine délassante, est l’un des ingrédients essentiels à la réussite d’un voyage au Cambodge. Les conseillers des Routes de l’Asie sélectionnent les meilleures adresses adaptées au goût de chacun.

Les incontournables
  • Flâner à Angkor Thom composée de temples, portes et tours décorées de visages aux sourires énigmatiques.
  • Explorer le musée national d’Angkor qui offre une riche collection de statues et d’objets précieux. Il retrace l’histoire de la civilisation khmère et permet d’admirer les détails et la richesse de la sculpture khmère.
  • Partir à la découverte de sites méconnus et peu fréquentés comme Banteay Srei, Beng Melea, et l’ancienne cité de Koh Ker.
Nos expériences
  • Parcourir à vélo les villages et les temples reculés
  • Découvrir au petit matin ou à l’heure où le soleil se couche les temples envahis par les racines des fromagers
  • Déjeuner dans une maison traditionnelle à deux pas des temples
  • Assister à une représentation de la troupe Phare Ponleu Selpak qui mêle arts du cirque et théâtre.
Le Cambodge est composé de grandes étendues de rizières où toutes les nuances de vert se retrouvent. Pour aller à la rencontre des Cambodgiens, prendre le temps d’aller au-delà de Siem Reap et de Phnom Penh est indispensable. Les routes du Cambodge traversent de jolis paysages de rizières hérissées de bosquets de palmiers et de cocotiers et des villages aux maisons sur pilotis coiffées de toits de chaume.

Les incontournables
  • S’attarder à Battambang, petite ville coloniale au charme désuet au bord de la rivière Sangker. Entourée de rizières et de petits villages restés traditionnels, c’est un point de départ pour la découverte de nombreux temples pré-angkoriens.
  • Grimper vers Preah Vihear : accroché au sommet d’un mont rocheux de 500 mètres, ce splendide temple à l’origine hindouiste a été construit à partir du Xème siècle. C’est l’un des sites les plus spectaculaires du Cambodge.
  • Voguer au fil du Mékong ou du Tonle Sap, ces vastes étendues d’eau sont des éléments essentiels des paysages cambodgiens. Après une traversée en bateau et au rythme d’une bicyclette, s’offre la découverte de l’île de Koh Pen : villages, activités des champs, petits marchés et rizières.
Nos expériences
  • Camper tout confort au pied d’un temple khmer au cœur de la campagne, pour profiter du coucher et du lever du Soleil.
  • Assister à une représentation de la troupe Phare Ponleu Selpak qui mêle arts du cirque et théâtre, et présente le Cambodge sous un autre jour.
  • Pique-niquer au sommet du mont Dandrek, entouré des ruines d’une ancienne cité angkorienne.
Le petit royaume abrite de jolies côtes ouvrant sur le golfe de Thaïlande. Même si les plages du Cambodge ne rivalisent pas avec celles du Vietnam et de Thaïlande, le charme des rivages de Koh Rong et de Kep permet une agréable pause balnéaire. Pratique : depuis 2017, plusieurs vols quotidiens desservent l’aéroport de Sihanoukville au départ de Siem Reap.

Les incontournables
  • Se prélasser à Kep : entre mer et montagne, cette petite station balnéaire créée au début du XXème siècle par les Français vit au rythme de ses pêcheurs. Les rivages de Kep sont avant tout un lieu de contemplation, mais à quelques encablures de bateau une île presque déserte s’offre aux amoureux des plages de sable blanc et d’eau cristalline.
  • Découvrir Kampot, particulièrement réputée pour son poivre noir, la ville au charme suranné abrite de nombreux bâtiments coloniaux. Kampot est une étape vers Kep ou le point de départ pour l’exploration du parc national de Bokor et des chutes de Chhou.
  • Faire escale à Sihanoukville et les îles environnantes : située en bordure du golfe de Thaïlande, la ville doit son nom à l’ancien roi du Cambodge, Norodom Sihanouk. Un parfum de nostalgie émane des villas de la brillante station balnéaire de l’époque du protectorat. Ses plages éloignées du centre et les îles voisines Koh Rong, Koh Rong Sanloem peuvent être un point final à un voyage au Cambodge.
Nos expériences
  • Parcourir à vélo les sentiers au cœur des plantations de poivre.
  • Flâner et se relaxer sur les plages de Koh Rong après avoir déambulé dans les temples du Cambodge.
  • Assister au retour de pêche à Kep.
Petite capitale d’Asie, Phnom Penh est pleine d’énergie et symbolise les enjeux auxquels le pays fait face. C’est un point d’arrivée et de départ incontournable pour tout voyageur souhaitant arpenter les temples d’Angkor, découvrir la campagne aux nuances infinies de vert ou encore les forêts cachées… Principale grande ville du pays, elle concentre une partie de son histoire.

Les incontournables
  • Découvrir le Palais Royal et le Musée des Beaux-Arts qui rassemblent l’essentiel de l’histoire de la ville et du royaume. Le Palais Royal, symbole du royaume, dispose de magnifiques jardins ornés de nombreuses espèces de plantes tropicales. Le Musée des Beaux-Arts installé dans un splendide bâtiment colonial, renferme une fabuleuse collection de sculptures pour une première découverte de l’art khmer.
  • Percevoir un autre aspect de l’histoire cambodgienne avec la prison Tuol Sleng ou S-21. Phnom Penh a été le témoin du régime des Khmers Rouges, entre 1975 et 1979. Aujourd’hui musée, l’ancienne école transformée en prison permet de mieux appréhender les drames qui se sont joués lors de ces années tourmentées.
  • Flâner sur l’un des nombreux marchés qui contribuent à la vitalité de la ville. Plonger en particulier dans l’impressionnant Marché Central, structure de style Art-déco, c’est l’un des monuments emblématiques de la ville.
Nos expériences
  • Se promener au fil de l’eau sur le Mékong ou l’un de ses principaux affluents, le Bassac, à l’heure où le soleil se couche.
  • Déambuler et flâner d’étals en étals dans l’un des nombreux marchés de la ville et en particulier le Marché Central : produits du quotidien, légumes et fruits étranges, artisanat traditionnel…
Les confins orientaux du Cambodge abritent de grandes plantations et des forêts accrochées aux contreforts de la cordillère annamitique. L’Est du pays dont les routes sont plus ardues et les hôtels plus rares, séduit les voyageurs qui veulent découvrir une facette plus confidentielle du pays.

Les incontournables
  • Explorer le Mondolkiri, loin des routes touristiques, où vit bien protégé dans sa forêt le peuple Phnong, aux villages et à la culture authentiques. Au cœur d’une épaisse jungle, les rivières se fraient un passage et d’impressionnantes cascades dégringolent de la montagne. La forêt est également le lieu idéal pour aller à la rencontre d’un de ses hôtes les plus majestueux : l’éléphant.
  • S’enfoncer dans le Ratanakiri. Se rafraîchir dans les cascades, explorer les mines de pierres précieuses, admirer le spectaculaire lac volcanique Yeak Loam, rencontrer le peuple Tomphuon passionné par sa faune et sa flore, tel est le programme d’une escapade au Ratanakiri.
Nos expériences
  • Marcher au rythme des éléphants qui savourent une retraite bien méritée dans la forêt du Ratanakiri.
  • Se rafraîchir en se baignant dans un lac de cratère en pleine jungle à Ratanakiri.

Au delà de l’organisation de voyages sur mesure, Les Routes de l’Asie ont à cœur d’inviter au voyage, avant, pendant et après, grâce à son espace librairie dédié aux pays que l’équipe affectionne. Aussi pour tous les voyages sur mesure conçus par l’agence, les carnets de voyages contiennent deux livres. Voici quelques ouvrages que l’équipe a lus et sélectionnés pour une invitation à voyager au Cambodge. Ces livres ainsi que d’autres guides touristiques, cartes détaillées, essais et romans sont en vente à la librairie des Routes de l’Asie, 7 rue d’Argenteuil, à Paris 1er ou par téléphone au 01 42 60 60 90.

Récits de voyageurs et pour un voyage dans le temps, deux auteurs incontournables de la littérature française ont laissé deux témoignages précieux : André Malraux avec La voie royale (éditions Le Livre de Poche) et Pierre Loti, Angkor, Un récit de voyage autobiographique et historique (éditions Magellan & Cie Éditions, collection Geo).

Pour mieux comprendre les heures noires qu’a connues le Cambodge et comment le régime des Khmers Rouges a opéré, Le portail de François Bizot (éditions. Gallimard) donne les premières clés.

Pour permettre une meilleure compréhension de l’empire khmer, la Librairie des Routes de l’Asie conseille Angkor : Cité khmère (éditions Olizane) et L’empire des rois khmers de Thierry Zéphir, (éditions Découvertes Gallimard).

La création d’un voyage sur mesure au Cambodge implique des échanges, par téléphone ou par mail, entre les clients-voyageurs et les créateurs de voyage des Routes de l’Asie.

Ces échanges sont indispensables pour comprendre au mieux le projet de voyage et ainsi concevoir l’itinéraire le plus adapté aux envies exprimées. 

Nos créateurs de voyages accueillent les clients-voyageurs par téléphone ou à l’agence du lundi au vendredi de 10h à 19h. Pour s’assurer de leur disponibilité, il est préférable de prendre rendez-vous avant de se déplacer.