3 bonnes raisons de découvrir

la Birmanie

  • S’émerveiller devant les milliers de temples et stupas disséminés dans la plaine de Bagan.
  • Naviguer en pirogue sur le lac Inle à la découverte des marchés quotidiens et jardins flottants.
  • Arpenter les vestiges des anciennes capitales d’Ava, d’Amarapura.

Budget : entre 3000€ et 4500€/pers.*

13 jours, vols, voiture et chauffeur, guides locaux, droits d’entrées, hôtels de caractères. *Prix moyen sur la base de 2 personnes

La Birmanie est une destination aux traditions séculaires, aux paysages de rizières en terrasse et aux collines boisées. Les temples de Mandalay encore en activité et les milliers de pagodes de Bagan sont les témoins de l’histoire du pays.
Le Lac Inle et ses eaux claires, dans son écrin de verdure, est bordé de villages sur pilotis. Les nombreuses ethnies présentes sur le lac, avec leurs costumes traditionnels colorés, vivent de l’agriculture, de la pêche et de la culture du riz. La découverte des jardins flottants en pirogue est un moment privilégié à vivre au lever du jour.

Les 135 groupes ethniques vivant dans les villages à l’écart de la civilisation ont gardé leurs coutumes traditionnelles. De nombreuses activités à chaque étape enrichissent un voyage en Birmanie d’expériences personnelles.

Les voyages sur mesure en Birmanie créés par Les Routes de l’Asie incluent le transport privatif avec chauffeur. Les guides locaux ou le guide national sont des maillons indispensables à la découverte et à la compréhension des traditions birmanes.
Notre sélection d’hébergements, des hôtels de caractère aux hôtels de luxe, permet de voyager selon son budget. Les nombreux moyens de transports (liaisons aériennes intérieurs, voitures, bateaux) permettent d’adapter un voyage entièrement sur mesure.
La diversité des villes et villages, des ethnies, des paysages justifient le voyage sur mesure tant les combinaisons sont possibles.

De nombreux festivals, aux processions parfois grandioses, ont lieu tout au long de l’année. Les experts des Routes de l’Asie conseillent les clients-voyageurs sur l’organisation de leur voyage sur mesure en Birmanie en fonction des dates des événements et festivités.
Les 4 étapes incontournables : Mandalay, Bagan, Le lac Inle et Yangon.

En fonction des goûts de chaque voyageur, les conseillers des Routes de l’Asie suggèrent de compléter un circuit sur mesure en Birmanie par une randonnée, une étape en bateau, une échappée dans des villages méconnus ou encore une étape en bord de mer.

Fins spécialistes de la Birmanie, ils connaissent les meilleures adresses et les meilleurs moyens pour réussir un voyage culturel en Birmanie à deux, en famille avec des enfants, ou entre amis.
On peut voyager en Birmanie toute l’année.

Les mois d’octobre à décembre sont très agréables et très prisés par les touristes. Les mois de janvier et février sont aussi très agréables mais il peut faire frais en soirée dans le nord et sur le lac Inle.
Entre le mois de mars et mai, il fait de plus en plus chaud, mais il y a moins de monde sur les sites.
Dans le sud, de fin avril à début octobre, c’est la saison des pluies. Il ne pleut pas tous les jours, il est tout à fait possible de visiter Yangon. Il y a moins de touristes et les paysages sont verdoyants.

A savoir : Pendant Thingyan, la fête de l’eau (du 13 au 17 avril) qui annonce le nouvel an birman dans toute la Birmanie, les sites religieux sont très fréquentés et tous les sites archéologiques sont ouverts. Cependant, les musées, magasins et restaurants ferment pendant une semaine, les tarifs des hébergements sont beaucoup plus élevés et les villes très fréquentées. Une grande fête populaire à vivre un ou deux jours.

Yangon est une capitale facile à découvrir en une ou deux journées. Les sites sont concentrés dans le centre de la ville.
Des petits hôtels de caractères aux hôtels historiques, les conseillers des Routes de l’Asie sélectionnent les meilleures adresses.
Yangon est la porte principale pour arriver en Birmanie en avion : plusieurs compagnies aériennes desservent l’aéroport de Yangon (la desserte de Mandalay est beaucoup plus limitée).

Les incontournables
  • Explorer les rues coloniales aux couleurs d’antan, les marchés et les multiples échoppes du centre-ville.
  • S’émerveiller au coucher du soleil, en se mêlant aux nombreux pèlerins, devant la magnifique pagode de Shwedagon, l’un des joyaux de la Birmanie.
  • Se reposer autour du lac Kandawgyi au crépuscule ou se promener dans les nombreux jardins qui jalonnent la ville.
  • Découvrir le gigantesque Bouddha couché de la pagode Chaukhtatgyi.
Nos experiences
  • S’échapper à la découverte des faubourgs dans le train circulaire.
  • Se perdre dans les nombreuses ruelles du vieux quartier colonial. Les bâtiments abandonnés ont gardé leurs couleurs d’antan.
  • Déguster les spécialités culinaires : des arômes de grillades, soupes de riz, samosas, émanent des échoppes de rue du quartier colonial.
  • Séjourner ou prendre un verre à l’hôtel The Strand, hôtel historique qui accueillit de nombreuses célébrités dont Rudyard Kipling ou Georges Orwell…
Mandalay est la capitale culturelle de la Birmanie. 2 jours complets (au minimum) sont nécessaires pour découvrir la ville et ses alentours. La ville regorge de nombreux centres d’intérêts à quelques encablures du centre-ville, tels que les marchés, les pagodes et les monastères et leurs moines. Les croisières à la journée ou de plusieurs jours permettent de visiter les sites au bord de l’Irrawady.
Avec son aéroport international, Mandalay est aussi un point d’entrée dans le pays.

Les incontournables
  • Grimper sur la colline de Mandalay pour profiter du panorama au coucher du soleil.
  • Se faufiler entre les nombreux pèlerins dans la pagode Mahamuni recouverte de mosaïques et de colonnes dorées. Cette pagode est la plus vénérée de la Birmanie.
  • S’étonner en découvrant le plus grand livre du monde. Ce livre constitué de 729 stèles de marbres gravées regroupe l’ensemble des textes fondateurs de la religion bouddhiste.
  • Naviguer sur un bateau en bois privé vers Mingun, flâner autour de la gigantesque pagode inachevée et sa cloche de 90 tonnes. Ici le temps s’est arrêté…
  • Se promener sur le pont U-Bien de Amarapura, la plus longue passerelle en teck du monde.
  • Découvrir en calèche le site abandonné d’Ava, l’ancienne capitale de la Birmanie. Ne pas manquer le monastère de Shwenandaw parfaitement conservé. La structure en bois de teck sculpté est superbe. Il en émane une ambiance singulière pleine de sérénité.
  • Traverser la rivière Irrawaddy et monter vers la colline de Sagaing et ses temples blancs. C’est un magnifique point de vue sur toute la vallée.
Quelques jours supplémentaires dans la région
  • Naviguer sur l’Irrawaddy lors d’une croisière pendant une ou deux nuits pour rejoindre Bagan. Plusieurs compagnies proposent des bateaux plus ou moins luxueux.
  • Se reposer à Pyin oo Lwin, station climatique aux nombreux bâtiments coloniaux, profiter d’une balade en calèche pour se rendre au jardin botanique remarquable pour sa serre d’orchidées et ses bambous gigantesques. Une petite randonnée mène aux cascades de Pyin U Lwin, petit paradis de verdure tropicale.
  • Découvrir la région de Monywa pour les deux gigantesques Bouddhas proches du village, et le sanctuaire bouddhiste de Po Win Daung connu pour ses 492 temples creusés dans la roche. A visiter également, le monastère grandiose de Thanbodday.
  • Sortir des sentiers battus, prendre le train local pour la région de Hispaw, l’ancienne cité Shan au charme indéniable avec ses marchés et ses pagodes. A ce jour, les randonnées aux alentours de Hispaw ne sont plus autorisées.
Nos expériences
  • Flâner dans le quartier des batteurs d’or qui fabriquent les feuilles d’or destinées aux effigies de bouddha et se perdre dans le marché de Jade où tout se négocie, des blocs de plusieurs tonnes aux pierres les plus fines.
  • Dénicher dans le quartier des artisans les ateliers de sculptures de marbre, les marionnettes en bois, les ombrelles de tissu.
Bagan est le cœur historique de la culture birmane. C’est un site incontournable, mondialement connu pour ses milliers de temples et pagodes de briques roses. Au cours des siècles, des milliers de temples et pagodes furent construits par les rois et les habitants les plus fortunés. Des 10000 temples, il n’en reste aujourd’hui qu’environ 2200. Certains sont très bien conservés, d’autres ont largement souffert des ravages du temps.

Il existe plusieurs possibilités pour arriver à Bagan : en bateau à bord d’un navire de croisière depuis Mandalay, en avion de l’une des différentes villes du pays, ou par la route.

2 jours (au minimum) sont nécessaires pour parcourir le site archéologique.

Les conseillers des Routes de l’Asie ont sélectionné des hôtels d’Old Bagan et New Bagan qui se situent à proximité des sites archéologiques. Les excursions au départ des hôtels se font à vélo électrique, en calèche ou en voiture. Quelques minutes suffisent pour atteindre le site archéologique.

Les incontournables
  • Visiter le Old Bagan, la pagode dorée de Shwezigon et le marché local de légumes de Nyaung U.
  • Se perdre en calèche ou en vélo électrique dans le site archéologique pour découvrir les différents temples et stupas au coucher du soleil. Certains temples sont en encore en rénovation.
  • Ne pas manquer le coucher du soleil sur le site archéologique (attention : depuis janvier 2018, le gouvernement interdit de monter sur les terrasses des temples au coucher du soleil. Des plateformes surélevées faciles d’accès ont été aménagées dans la plaine sur de petites collines naturelles).
  • Admirer le travail des artisans spécialisés dans le travail de la laque.
La région de Bagan offre d’autres sites à découvrir aux voyageurs qui peuvent consacrer un ou deux jours de plus à la région :
  • Naviguer au coucher du soleil sur la rivière Irrawaddy.
  • S’arrêter dans le village de Salay, connu pour le monastère en bois de Yoke-Sone, son marché et les édifices coloniaux.
  • Grimper les 777 marches du Mont Popa, pic de lave volcanique vénéré par les bouddhistes. Le site offre une vue exceptionnelle sur la plaine.
  • Flâner dans le village de Pakokku, dans petit marché, entre temples et monastères.
  • S’offrir une escapade de 2 ou 3 jours pour séjourner à bord d’un bateau de croisière entre Bagan et Mandalay.
Nos expériences
  • Survoler en montgolfière au lever ou au coucher du soleil le site de Bagan. Cette expérience originale est à réserver longtemps à l’avance.
  • Se régaler de plats épicés dans un restaurant au bord du fleuve.
  • Déguster un toddy (vin de palme) dans l’une des petites fabriques qui jalonnent la route.
  • Séjourner face au Mont Popa et profiter de la vue sur le monastère en haut du pic volcanique.
  • Se baigner avec un éléphant dans une exploitation forestière.
La région du lac Inle fait partie des incontournables d’un premier voyage en Birmanie. Les différentes ethnies ont construit leurs villages sur pilotis sur le lac Inle. Le lac se découvre en sampan (petite pirogue à moteur).
Il faut 2 à 4 jours sur place pour rencontrer les ethnies tel que les Inthas Shan, les Pa-O, les Taung Yo, les Danu

Leurs marchés colorés sont l’occasion de rencontrer les différentes tribus du lac qui descendent des montagnes pour vendre leur production de légumes. Il est facile de reconnaître chaque ethnie en fonction son costume traditionnel coloré.
Le marché de Nampan est particulièrement animé.

La petite bourgade de Nyaungshwe est le point de départ pour se rendre sur le lac. Si la ville comprend de petits hôtels, les experts des Routes de l’Asie conseillent de dormir au bord du lac ou de privilégier un hôtel sur pilotis sur le lac. Ici, les excursions partent depuis les pontons des hôtels.

Les incontournables
  • Naviguer à bord de sampans pour découvrir les jardins flottants et la vie du peuple Intha sur le lac.
  • Flâner dans les marchés locaux aux couleurs chatoyantes.
  • Descendre la rivière jusqu’à Inthein, petit villages aux centaines de stupas, et déjeuner au bord de la rivière dans un décor pastoral.
  • Se fondre avec les familles birmanes dans la pagode Phaung Daw Oo, le site religieux le plus sacré du lac.
  • Visiter la grotte pagode de Pindaya, à 30km du lac Inle. Il faut gravir quelques centaines de marches pour découvrir les grottes aux 8000 bouddhas. Dans le village, une visite de l’atelier de fabrication des ombrelles Shan en papier de toutes les couleurs, spécialité de la région, s’impose.
  • S’initier au tissage de tiges de fleurs de lotus au village de Inpawkhone.
Les clients-voyageurs qui disposent d’un peu plus de temps peuvent partir vers l’ancienne villégiature britannique de Kalaw :
  • Marchander les épices et les fruits dans le marché local couvert.
  • Traverser lors d’une randonnée les villages Pa-o, Danu, et Taung yo
  • S’aventurer vers Kyaingtong, la capitale du triangle d’or et ville de monastères. D’ici partent les randonnées vers les villages de montagnes qui regroupent de nombreuses ethnies (Shan, Tai Lu Tai Khun et Tai Neua).
Nos expériences
  • Randonner avec un guide : plusieurs itinéraires pour tous les niveaux, de deux à quatre jours sont proposés. (Prévoir 3 ou 4 nuits pour le grand classique, de Kalaw au lac Inle). C’est l’occasion de dîner et de dormir dans des maisons traditionnelles.
  • Oser s’aventurer en sampan jusqu’à Sankar, à l’écart des circuits touristiques (3 heures de navigation). En chemin, pêcheurs et scènes champêtres.
  • Se détendre et partir à bicyclette dans la campagne : s’arrêter à une fabrique de Cherrot (le cigare birman), déguster un bon vin à l’exploitation viticole Red Montain en profitant de la vue sur le lac, ou encore suivre un cours de cuisine sur le lac.
Au Sud de Yangon, la péninsule préservée du tourisme et hors des sentiers balisés ne manque pas d’intérêt.

Les incontournables
  • Grimper à Kyaikthiyo, le Rocher d’Or, à bord d’une camionnette au milieu des pèlerins. En équilibre précaire au sommet d’une montagne, ce rocher de plusieurs tonnes tout doré est un lieu de pèlerinage et un site majeur pour les bouddhistes birmans.
  • S’enthousiasmer des paysages de collines autour de Hpa An, la capitale de l’Etat Karen. Cette région est aujourd’hui encore très peu fréquentée.
  • Découvrir la colline de Moulmein aux stupas étincelants et se promener dans les rues coloniales de la capitale de l’état Môn.
Nos expériences
  • Dormir dans l’un des hôtels près du Rocher d’Or pour profiter du lever du soleil sur le Rocher.
  • S’arrêter à Bago sur la route du Rocher d’Or pour admirer son Bouddha couché long de 55 mètres et 16 mètres de haut !
Les clients-voyageurs qui souhaitent aussi agrémenter leur voyage en Birmanie des plaisirs des bords de mer apprécient particulièrement la charmante station de Ngapali. Cette station est la plus connue de Birmanie. Pour éviter le long trajet par la route, il est conseillé de prendre l’avion vers Thandwe.
Les îles de Mergui, extraordinaire archipel de 800 îles encore vierges, sont un paradis pour les plongeurs avec masque et tuba. Quelques hôtels de luxe et éco-lodges y ont été construits.

Les incontournables
  • Séjourner en bord de mer dans l’un des hôtels de caractère de Ngapali.
  • S’offrir un séjour d’exception dans un éco-lodge sur l’île de Wa Ale. Profiter des majestueuses formations rocheuses et des plages inexplorées pour plonger entre les récifs et grottes, partir en kayak, randonner dans la jungle.
  • Se ressourcer dans un éco-lodge sur l’île Boulder, au cœur de l’archipel Mergui sur une île isolée dans la mer Andaman.
  • Naviguer sur un bateau à voile entre les îles de l’archipel aux paysages immaculés et aux fonds exceptionnels.

Au-delà de l’organisation de voyages sur mesure en Birmanie, Les Routes de l’Asie ont à cœur d’inviter au voyage, avant, pendant et après, grâce à son espace librairie dédié aux pays que l’équipe affectionne. Aussi, pour tous les voyages sur mesure conçus par l’agence, les carnets de voyages contiennent deux livres. Voici quelques ouvrages que l’équipe a lus et sélectionnés pour une invitation à voyager en Birmanie. Ces livres ainsi que d’autres guides touristiques, cartes détaillées, essais et romans sont en vente à la librairie des Routes de l’Asie, 7 rue d’Argenteuil, à Paris 1er ou par téléphone au 01 42 60 60 90.


A mots couverts : Sur les traces de George Orwell en Birmanie, Emma Larkin (éditions Olizane). A mi-chemin entre récit et évocation historique, cet ouvrage se réfère aux cinq années que George Orwell a passé en Birmanie et aux écrits que ce séjour peut lui avoir inspiré.

Sur la route de Mandalay : Histoire de gens ordinaires en Birmanie, Mya Tan tint (éditions olizane) C’est dans les expériences de la vie quotidienne, tant la sienne que celle d’autrui, qu’il puise son inspiration romanesque. Ses portraits birmans retracent la vie de personnages existants tels le diseur de bonne aventure, la bouilleuse de cru ou le cordonnier des rues.

La vallée des rubis, Joseph Kessel, Folio, (Ed Gallimard)
Plus secrète que La Mecque, plus difficile d’accès que Lhassa, il existe au cœur de la jungle birmane une petite cité inconnue des hommes et qui règne pourtant sur eux par ses fabuleuses richesses depuis des siècles : c’est Mogok, citadelle du rubis, la pierre précieuse la plus rare, la plus chère, la plus ensorcelante.

Pagodes d’Or, Pierre Loti, (Ed Kailash)
Le 12 février 1900, le vaisseau de Pierre Loti fait une escale de vingt-quatre heures à Rangoon. C’est l’occasion pour Loti d’écrire ce petite texte poétique lors de sa visite de la grande pagode de Shwedagon, dont il apercevait le stupa d’or scintiller si loin de la mer.

Une histoire birmane, George Orwell, (10/18)
Une histoire birmane est l’un des premiers romans de George Orwell. Publié en 1934, il est directement inspiré de son expérience d’ancien fonctionnaire britannique en Birmanie. En début de livre, une ébauche de croquis laissée par l’auteur laisse à penser que l’action du roman se déroule dans une ville qu’Orwell a lui-même connue, même s’il s’agit sans doute d’un dessin destiné à mieux visualiser l’histoire.

La création d’un voyage sur mesure en Birmanie implique des échanges, par téléphone ou par courriel, entre les clients-voyageurs et les créateurs de voyage des Routes de l’Asie.

Ces échanges sont indispensables pour comprendre au mieux le projet de voyage et ainsi concevoir l’itinéraire le plus adapté aux envies exprimées. 

Nos créateurs de voyages accueillent les clients-voyageurs par téléphone ou à l’agence du lundi au vendredi de 10h à 19h. Pour s’assurer de leur disponibilité, il est préférable de prendre rendez-vous avant de se déplacer.